Le secteur des nanomatériaux est en pleine expansion et les applications industrielles sont de plus en plus nombreuses. Entre 2010 et 2015, les enjeux économiques liés à l'avènement des nanotechnologies au niveau mondial devraient atteindre 1000 milliards d'euros par an (tous secteurs confondus) et concernera directement l'emploi de près de 2 millions de personnes.  
La nécessité de mesurer, réguler et contrôler l’utilisation des nanomatériaux devient de plus en plus pressante et la complexité de ce domaine transversal demande une définition précise des différents aspects de cette thématique.
La nécessité de créer un cadre législatif et normatif devient une évidence.

Il existe de nombreuses définitions des nanomatériaux mais un critère communément admis (tant au niveau normalisation que de la législation européenne) est que les objets « nano » sont constitués de parties dont une dimension au-moins est comprise entre 1 et 100 nm. Néanmoins, des objets tels que les fullerènes, les nanotubes ou le graphène dont une dimension au-moins peut être inférieure à 1 nm sont repris dans la définition.

Le sujet des nanomatériaux est transversal, c’est-à-dire qu’il concerne des secteurs très variés et très différents. Cela rend plus complexe l’accessibilité à l’information. L’antenne norme nanomatériaux est là pour aider les entreprises belges à faire le tri et à retrouver l’information la plus pertinent possible pour leur activité.


 

Lorsque l’on considère des nanomatériaux, leur origine est à prendre en compte. En effet, ces matériaux seront envisagés différemment selon qu’ils soient d’origine naturelle, accidentelle ou manufacturée. La manière d’envisager leurs effets, leur utilisation, et les moyens théoriques et techniques de les appréhender doit être considérée. Et ensuite, les différents organes de législation, définition et régulation doivent en réaliser un traitement adapté à leurs compétences.

L’antenne norme nanomatériaux est là pour vous aider à retrouver l’information de normalisation et de règlementation sur les nanomatériaux en fonction de votre secteur d’activité.